Ornithoseville

L´Andalousie, une des meilleures destinations d´Europe pour observer des oiseaux


Poster un commentaire

Visite aux cabanes d´affût pour photographier des oiseaux

À la fin du mois d´avril je suis partie en Extremadura visiter mon ami Antonio Conejo pour faire des photos dans les superbes cabanes d´affût qu´il a construit. Il m´avait prévenu que les rolliers et les faucons crécerelle étaient déjà arriver dans le coin. J´avais très envie aussi de tester la cabane avec le bassin d´eau pour faire des photos des oiseaux et leur reflet entrain de boire. Quel spectacle !!… On se dirait dans un documentaire animalier… Le premier jour nous sommes rentré l´après-midi dans les postes pour les photos de rolliers, faucon crécerelle, faucon crécerellettes, guêpiers… et les rolliers et les faucons ont posé pour nous pendant que les étourneaux unicolores construisaient leur nid juste à coté.

 

 

Le lendemain très tôt le matin c´était le tour de la cabane avec le bassin d´eau. Des incroyables lumières pour photographier les moineaux espagnols, les pies bleus, la tourterelle des bois…

 


4 Commentaires

Martinet des maisons (Apus affinis)

Le martinet des maisons (Apus affinis) est un petit martinet facilement identifiable par son croupion blanc, sa queue courte et carrée et une tache blanche dans la gorge. C´est une espèce africaine qui niche depuis quelques ans dans le sud de l´Espagne, en Andalousie. Pendant la sortie ornitho avec Eric, de Belgique, nous nous sommes rendu leur faire une petite visite à première heure du matin pour nous réjouir avec ses acrobaties et ses cris à quelques mètres de nos têtes.

apus-affinus-ddpapus-affinus-3-ddp

Pendant la journée nous avons aussi profité des belles observations d´érismature à tête blanche, de hirondelles rousselines et de copules de glaréole à collier.


1 commentaire

Entre des fous et des fregates superbes

puerto-lopez-ddp

Pêcheurs à Puerto Lopez

Nous voilà dans l´île de l´argent ou « Isla de la Plata » dans le Parc National de Machalilla qui se trouve dans la côte pacifique de l´Équateur. C´est une petite île avec une végétation tropicale sèche ou forêt aride où on peut y trouver des colonies de trois espèces de fous, des frégates superbes et des albatros des Galápagos.

sula-nebouxii-ddp

Détail des fous aux pieds bleus (Sula nebouxii)

Aussi surnommée les îles Galápagos des pauvres, elle se trouve a une quarantaine de kilomètres du paisible village de Puerto Lopez. Pendant le trajet en bateau il faut traverser une importante zone de reproduction et accouchement de la baleine à bosse (Megaptera novaeangliae) et des récifs coralliens. Nous pouvons profiter des spectaculaires sauts des baleines à quelques mètres du bateau. Dans l´île il n´y a pas de déprédateurs, c´est ainsi que les oiseaux se montrent très confiés et ne craignent pas la présence des humains. Cela nous permet de les voir de très prêt, même avec leurs poussins dans leurs nids.

Fous aux pieds rouges (Sula sula), fou masquée (Sula dactylatra) et fregates superbes (Fregata magnificens)

_fragata-ddp

 


3 Commentaires

Vautours fauves à Monfragüe

Pendant la traditionnelle visite à la foire internationale d´ornithologie (FIO) à Villarreal de San Carlos, dans le Parc National de Monfragüe, j´ai profité pour faire une petite escapade avec mon ami Antonio au château face au « salto del gitano ». C´est un site spectaculaire pour voir et photographier les vautours fauves, avec des magnifiques vues sur le paysage de fôrets méditerranéennes. On a pu profiter aussi d´autres espèces d´oiseaux comme le vautour percnoptère, le vautour moine, l´hirondelle des rochers, la pie bleu ou le crave à bec rouge. En rentrant vers la voiture il y avait un exemplaire adulte d’Aigle de Bonelli dans le ciel, trop haut pour le prendre en photo.

gyps-fulvus-ddp2gyps-fulvus-ddpgyps-fulvus-3


2 Commentaires

Mindo, un point-chaud de biodiversité

 

mindo-ddp

Dans le beau pays de l’Equateur, après 2 heures de trajet de bus depuis Quito et avec pas mal de tournants à travers les Andes, entouré par une forêt nuageuse, se trouve le village de Mindo, qui est un site fascinant pour les passionnés d´oiseaux, d’orchidées et de papillons.

Situé dans une vallée subtropicale dans l’une des zones les plus riches en biodiversité de l’Amérique, il dispose de nombreux logements avec des jardins d’orchidées et des mangeoires pour colibris. Une partie importante de sa population travaille dans l’écotourisme ou dans l´agriculture.

colibri-mindo-2-ddp-firma

Les températures annuelles dominantes varient entre 18 et 24 ° C, et les précipitations sont abondantes. Entouré d’une végétation dense de la forêt de nuages primaire et secondaire, avec des fougères arborescentes géantes, de nombreuses broméliacées, des orchidées et des plantes médicinales. On s´y trouve dans un paysage verdoyant et montagneux au climat chaud et humide.

mindo-colibri-ddp-3

Mindo a été déclaré par BirdLife International en 1998 comme «Important Bird Area de l’Amérique du Sud». Le tourisme ornithologique et de nature est une importante source de revenus pour le peuple équatorien. De nombreux oiseaux endémiques vivent là où nous pouvons trouver des guides spécialisés qui montrent son énorme diversité d’oiseaux. Certains ornithologues étrangers arrivent dans la région avec une liste d’espèces à observer, un tourisme ornithologique à la carte.

gallito-de-roca-ddp-firma

Un Coq-de-roche péruvien (Rupicola peruviana) dans un lek, une congrégation de mâles qui se réunissent pour chanter et attirer les femelles aux premières heures du matin.

Toucans, tangaras, pics, quetzals, perroquets, colibris… couchés paisiblement dans un hamac d´une des auberges, nous pouvons voir en quelques minutes plus de 10 espèces différentes de minuscules et suggestifs colibris, attirés par les abondantes mangeoires avec de l´eau sucrée ou le nectar des jardins fleuris.

colibri-ddp-firma

En Equateur, nous pouvons voir des papillons aussi grands que des oiseaux et des oiseaux aussi petits que des insectes. Les animaux atteignent des proportions inhabituelles pour nos échelles de latitudes du Nord.

mariosario-ddp

Dans les jardins et les serres de papillons existants nous pouvons profiter de leur reproduction, ou regarder fascinés le phénomène de la métamorphose de la chrysalide du papillon.

fotomontmindo


3 Commentaires

Voyage ornithologique aux îles Galápagos

Voici un exemple des différentes colorations des pieds des Fous à pieds bleus (Sula nebouxii) aux îles Galápagos, que j´ai eu la chance de visiter pendants des études sur le terrain pour comparer l´état des populations d´une espèce végétale endémique et une invasive du même genre (Lantana). Voici le lien de l´article publié: http://link.springer.com/article/10.1007%2Fs10531-006-9131-9#/page-1

DDP-Sula-nebouxii-(piquero-patas-azules)-17-copia


Poster un commentaire

Oiseaux exotiques à Séville

Bienvenue à Séville, dans l´Europe tropical. Pendant le recensement d´espèces invasives et exotiques coordonnés par la SEO (association ornithologique espagnole) ou j´ai eu l´occasion de collaborer nous avons pu compter plus de 1300 exemplaires de Perruches à collier (Psitacula krameri), avec 800 exemplaires dans un même arbre, un platane d´ombre (Platanus hispanicus). En automne, les perruches à collier se rassemblent dans les dortoirs. Ici, c´est des platanes d´ombre qu´ils choisissent, dans des avenues très fréquentés et avec beaucoup de voitures. La plus part de la population de Séville niche et se concentre dans le parc de Maria Luisa et ses environs. Elles constituent une forte menace, entre autres par la concurrence pour les endroits pour nicher dans les trous de la cathédrale de Séville avec le faucon crecerellette (Falco naumanni).

DDP-Psitacula-krameri

Photo prise d´un couple de Perruches à collier dans un des trous de la façade de la cathédrale de Séville., qui possède une traditionnelle et importante colonie de faucon crecerellete.